• Ondes Martenot. Vue du tiroir de commande coulissant, manipulé par la main gauche de l'ondiste. Boutons de sélection des diffuseurs et des timbres (côté gauche) ; touche d'expression (rectangle blanc) ; sélecteur de jeu au clavier ou à la bague (en bas à droite).
    18 Juillet 2012
    Crédits : Clovis Darrigan

Instruments et matériels de musique ➔ Ondes Martenot

(Objet physique)


N° inventaire : MUS.OM

Fabricant : Martenot

N° de série : 276

En état de fonctionnement : non

Description :

L'Onde (ou Ondes) Martenot (ou encore Ondes musicales Martenot), inventée par Maurice Martenot (1898-1980), est l'un des premiers instruments de musique électroacoutisque. Cet instrument a connu de nombreuses évolutions depuis son invention, avec plusieurs générations d'Ondes. À l'origine composé uniquement d'un système de glissando, Maurice Martenot ajoute ensuite un clavier chromatique (analogue à celui d'un piano), et de nombreuses fonctions permettant de modifier le timbre et la dynamique de l'instrument.
L'Onde elle-même ne produit qu'un signal électrique, et doit être reliée à des enceintes pour produire un son. Les enceintes, appelées "diffuseurs" sont de plusieurs types et font appel à des techniques de lutherie :

  • D1 : diffuseur principal à haut-parleur
  • D2 : diffuseur à ressort
  • D3 : diffuseur métallique ("gong")
  • D4 : diffuseur palme
La dynamique de l'instrument s'opère via un pupitre de commande situé dans un tiroir positionné à main gauche. La touche d'expression (rectangle blanc sur la photo) peut être actionnée en une diversité d'attaque : douce, forte, pointé, progressive... L'intensité est modulée via cette touche par des contacts électriques dans un petit sac en cuir contenant un mélange subtil de poudres (dont du charbon, comme dans les anciens microphones). La main droite sert à déterminer la hauteur des notes, soit par les touches du clavier, soit par le "jeu au ruban". Pour ce dernier, on passe un doigt dans une bague montée sur un câble ; la hauteur de la note (variable de façon continue) dépend de la position de la bague vis-à-vis du clavier.
Il existe actuellement très peu d'Ondes Martenot de facture originale, ce qui en font des instruments très rares et convoités. Des instruments très proches, dans la dynamique ou la sonorité, ont été dévéloppés par la suite (l'Ondéa, le clavier French Touch, l'Ondomo...), que l'on peut regrouper sous l'appellation d'ondes musicales.
Les joueurs d'Ondes Martenot (ou dérivés) s'appelent des ondistes.
Ce modèle porte le numéro de série 276, frappé au poinçon sur le métal, à gauche du clavier. Ce numéro est identique à celui peint sur le diffuseur principal et à sa caisse de présentation.

Matériaux :

Bois, plastique, composants électroniques.

Inscriptions sur l'objet :

Frappé au poinçon sur le métal du clavier, le numéro de série :

276

Source :
Clovis Darrigan


Objets en relation :
Diffuseur métallique (gong) pour Ondes Martenot ()
Diffuseur palme pour Ondes Martenot ()
Hélène Bonnefoy devant les Ondes Martenot ()
Patio Faculté de Lettres, musique (3) ()
Patio Faculté de Lettres, musique (4) ()
Diffuseur principal pour Ondes Martenot ()
Caisse pour diffuseur principal d'Ondes Martenot ()
Collection en relation :
Instruments et matériels de musique (fait partie de)
Commentaires (0) Participez à la documentation de cette page ! Si vous connaissez des informations historiques ou anecdotiques concernant cet objet, n'hésitez pas à nous envoyer un commentaire.