• C6R10T12, détail de la grille.
    11 Janvier 2019
    Crédits : Clovis Darrigan

Œuvres du 1% artistique ➔ C6R10T12

(Œuvre artistique)


Couverture de date : 8 Août 2015

Description :

Structure artistique composée de plaques d'acier perforées et de peinture, venant décorer un pan de mur du bâtiment CANOE, situé sur le campus de Pau.

Come l'indique un extrait de la note rédactionnelle du concours de commande publique dans le cadre du 1% artistique relatif à la construction du bâtiment IPREM CANOE :http://ddab.org/fr/oeuvres/Karst/Page1

C6R10T12 est constitué de deux épaisseurs de plaques d'acier de 2 mm chacune et produites par l'entreprise Mevaco. Elles se déploient sur la totalité du mur de la galerie couverte ainsi que sur le mur de gauche de l'entrée. Chaque plaque mesure 1 082 mm de largeur sur 240 mm de hauteur. L'ensemble de l'oeuvre s'étend sur 10,52 m. Les plaques d'acier sont perforées selon la grille R10T12, soit des trous de 10 mm de diamètre espacés de 12 mm à partir de leur centre. Les plaques du fond sont directement fixées contre le mur, et les plaques de devant sont légèrement convexes et fixées par des entretoises en tubes d'acier de 12 mm dont la longueur varie de 10 à 60 mm afin de suivre la courbure des plaques. Les plaques sont entièrement peintes avec de la peinture Tollens spécial métal et Tollens O Star, chaque couche étant appliquée au pistolet à peinture en cabine spéciale à l'atelier de production Mosquito Cost Factory. La surface totale peinte est d'environ 100 m². Un profil en acier de 3 cm de largeur est fixé en haut et en bas de chaque plaque. C6R10T12 s'inspire de la forme des molécules de carbone (C6) et notamment du diamant, du graphite et du graphène telle qu'elle peut être observée au microscope électronique. La particularité des matériaux composés de carbone est d'être organisés en un motif régulier de trames et de grilles basé sur la répétition de formes prenant l'apparence d'hexagones et de cercles. C6R10T12 s'inspire également de l'imagerie issue de la conception de nanotubes de carbone. L'effet de moirage est obtenu grâce à la superposition des deux épaisseurs de grilles et de la convexité des plaques de devant. Cette disposition produit un effet d'optique imitant une forme cylindrique, semblable à l'intérieur d'un nanotube de carbone coupé en son axe longitudinal. L'effet ainsi obtenu est accentué par les couleurs disposées en nuances et dégradés légers. C6R10T12 constitue ainsi un relief mural qui invite à un rapport contemplatif et cinétique avec le regardeur et l'usager. Contemplatif par les nuances de couleurs et la profondeur induite par l'effet dans lequel le regard peut jouer et se perdre. Cinétique car C6R10T12 change constamment d'aspect en fonction de l'angle de vue par lequel on le perçoit ainsi que par la vitesse de déplacement du regardeur.

Lorsqu'on se rapproche du bâtiment et de l'oeuvre, un motif constitué de points se contracte en motifs hexagonaux de plus en plus petits. Lorsqu'on longe l'oeuvre, on semble apercevoir un nouvel espace en forme de demi-cylindre ou de tube dont le motif tourne en diagonale. Le tout crée un ensemble d'images mouvantes, à la fois réelles et virtuelles, dans lesquelles les rapports d'échelle et de distance se transforment et se distordent. Un peu à la manière d'un écran géant en trois dimensions dans lequel les images seraient à la fois concrètes, physiques et mentales. L'œuvre se transforme en fonction de la distance, de la vitesse et du rythme des usagers. Je souhaiterais que C6R10T12 procure une expérience contemplative, grisante et stimulante, et que l'oeuvre soit vecteur d'inspiration pour les étudiants, les chercheurs, les enseignants et l'ensemble des usagers... En effet, le visuel a une importance cruciale dans la recherche scientifique comme dans la recherche artistique ou architecturale. L'observation est source de découverte comme chez Richard Buckminster Fuller dont le travail convoquait à la fois la physique, le graphisme et les sciences naturelles suite à l'observation de structures de radiolaires vues au microscope. Plus récemment, Pierre-Gilles de Gennes ou Dan Schechtman, entre autres, perpétuent un travail de recherche et de découvertes scientifiques basées sur une approche visuelle, dans la continuité des recherches antiques de Platon sur les solides, de Galilée sur l'optique, etc. Pour trouver, pour inventer, il faut savoir percevoir, être attentif, savoir à la fois regarder et comprendre. 
Une description plus détaillée de l'œuvre est donnée par Isabelle Henrion dans le lien cité en source.

Source :
http://ddab.org/fr/oeuvres/Karst/Page1


Entité en relation :
Jean-François Karst (créateur)
Lieu en relation :
CANOE (est situé à)
Collection en relation :
Œuvres du 1% artistique (fait partie de)
Commentaires (0) Participez à la documentation de cette page ! Si vous connaissez des informations historiques ou anecdotiques concernant cet objet, n'hésitez pas à nous envoyer un commentaire.